Le CCA reconnaît la différence entre le FIFO et le FFDR et la façon dont il est utilisé par différentes parties prenantes dans différentes situations. Cela étant dit, avec un approvisionnement limité en farine et en huile de poisson, la poursuite de la croissance de la production d'aliments pour l'aquaculture entraînera automatiquement une réduction encore plus importante de l'inclusion des ressources marines dans les régimes alimentaires.

 

Le CCA estime qu'il est plus important de communiquer aux médias et aux consommateurs le besoin d'ingrédients marins d'origine durable pour l'alimentation des poissons, ainsi que de tout autre ingrédient utilisé dans les aliments aquatiques. Ceux-ci devraient être soumis au même niveau de contrôle appliqué aux matières premières marines, et la nécessité de réduire le FIFO dans le secteur de l'aquaculture de l'UE doit également être soulignée.

 

Cliquez ici pour télécharger la recommandation